Lettre ouverte du Cnajep au Gouvernement : « Alerte : jeunesses en danger ! »

Le Cnajep interpelle le Gouvernement sur la situation actuelle des jeunes et formule des propositions pour répondre aux besoins de tous les jeunes.

Des chiffres alarmants
La situation d’un certain nombre de jeunes avant la COVID 19 était déjà inquiétante, mais la crise sanitaire, économique et sociale est venue amplifier, aggraver la précarité de bon nombre d’entre eux.
1 million de 18-29 ans vivent sous le seuil de pauvreté et 1,8 millions d’enfants (enfants de pauvres). La situation des 18-25 ans est particulièrement alarmante, : des promesses d’emploi qui ne s’enclenchent pas, des missions d’intérim qui s’arrêtent, … Une tranche d’âge qui, de surcroit, n’a pas accès aux minimas sociaux.
32% des 18-24 ans ont un trouble de santé mentale, +11 points par rapport à l’ensemble de la population.
Dans ce contexte où de nombreux jeunes sont dans un état d’urgence alimentaire, ils subissent une insécurité locative avec une réforme des aides personnalisées au logement (APL) qui diminue leurs allocations, alors même qu’ils cumulent déjà beaucoup de difficulté pour accéder au logement, sur un marché très tendu pour eux.
Il est malheureusement possible de multiplier les alertes qui valent pour :
– Les étudiants.es : à l’issue du premier confinement, 23% des étudiants.es déclarent avoir eu des pensées suicidaires. Depuis, ces dernier.es n’ont pu réinvestir leurs universités que durant quelques semaines. Un constat qui illustre l’absence de considération et d’actions des pouvoirs publics pour répondre à ce péril étudiant, catalysant ainsi l’isolement social et la précarité d’un public dont la santé mentale se voit aujourd’hui plus que jamais fragilisée.
– Tous ces jeunes qui ne vont plus à l’école, qui ne sont pas l’université, qui ne fréquentent pas une mission locale, qui ont disparu des radars …
Les associations de jeunesse et d’éducation populaire tirent la sonnette d’alarme !

LIRE LA LETTRE OUVERTE

Posted in Non classé.